A la fleur de soi logo reconnexion

 Votre panier est vide  Votre compte

7/b les signes

Je me souviendrai toujours de ce merveilleux réveillon que nous avions passé mes enfants et moi, entourés d’amis pour la plupart moniteurs de colonies de vacances. Nous avions chanté et joué de la guitare toute la nuit. Au petit matin tout le monde était parti se coucher. Je n’avais pas sommeil. Suivie de mon chien, je décidais d’aller me promener dans cette nature sauvage du Vercors. Une forte tempête de neige s’était abattue pendant la nuit. Des arbres étaient couchés et une épaisse couche de neige recouvrait le sol. Le paysage était impressionnant. Néanmoins, je marchais pendant une bonne demi-heure. L’air était limpide et froid. L’atmosphère glaciale mais transparente et légère. Lorsque soudain quelque chose m’arrêta. Rien de concret si ce n’est une sorte de plaque métallique à l’horizon. Quelque chose que je ressenti comme lourd, très lourd, menaçant. Quelque chose qui m’interdisait d’aller de l’avant. Il y avait dans l’air comme un avertissement. Le ciel était devenu gris et plombé. Même mon chien avait dû percevoir quelque chose car il s’était arrêté et s’était assis les oreilles dressées comme s’il cherchait à comprendre. Pour ne pas paniquer, je décidais de m’assoir sur une souche, le temps de récupérer mon souffle et mes esprits. Que signifiait cette angoisse alors que je venais de passer des heures magnifiques? Je recevais le message qu’un obstacle allait se dresser sur mon chemin, que j’allais avoir peur. Au milieu de mes réflexions, juste au dessus de moi, apparu dans le ciel gris, un cercle de ciel bleu. Juste un cercle bleu. D’énormes nuages entouraient ce cercle et envahissaient le reste du ciel. Subitement, le soleil resplendissant se logea au centre de ce cercle de ciel bleu. Un immense sentiment de protection m’emplit alors. J’étais certaine que je sortirai vainqueur de ce qui allait me stopper. Forte de cette sensation mais malgré tout inquiète, je pris le chemin du retour mon chien sur les talons. Le rond bleu et le soleil me suivirent tout le long du chemin. Lorsque je passais le seuil de la maison, je pu constater que le rond bleu toujours aussi rond venait de se refermer sur le soleil qui disparu. Le ciel redevint gris lourd de neige. Pendant quelques jours, je me suis demandé ce que pouvait bien dire ce que je venais de vivre puis j’oubliais.


Ce n’est qu’au mois de Mai suivant que je compris ce que l’Univers m’avait envoyé comme message.


Je devais consulter mon gynécologue pour une visite de routine et le frottis vaginal habituel. Le médecin me convoqua deux jours après la visite pour m’annoncer que des cellules cancéreuses à un stade bien avancé avaient envahi mon utérus et qu’une opération était urgente. Je vous laisse imaginer, si vous ne l’avez-vous-même vécu, le sentiment terrible qui vous étreint alors. Le mot MORT s’inscrit en lettres géantes dans votre esprit. Mais alors que mon mental courait vers les prévisions les moins optimistes, mon âme me rendait le souvenir de ma ballade de ce jour de l’an, cinq mois plus tôt.


J’allais devoir franchir un obstacle qui allait me faire peur mais j’étais protéger, accompagnée par le soleil et ce coin de ciel bleu rien que pour moi. Encore une fois la certitude intérieure que rien de grave n’allait m’arriver l’emporta. Je devais faire confiance en l’Univers et en la capacité de mon corps à se guérir. Le médecin n’était pas du même avis et une opération suivie d’une chimiothérapie ou de séances de rayons furent programmées. Deux opérations furent nécessaires puisque la première révéla que les cellules avaient envahi tout mon utérus. Il fallait donc tout enlever. L’Univers veillait toujours. Il mit sur mon chemin plusieurs personnes qui me prodiguèrent des soins de médecine alternatives et trois mois plus tard il ne fut plus question de chimio ou de rayons. J’étais définitivement guérie. Je dois préciser que pendant ma convalescence, j’avais travaillé sur le sens à donner à cette maladie.

Au début de l’écriture de ce livre je doutais beaucoup de ma capacité à achever ce travail. Un matin, une amie m’appelle pour me dire qu’un éditeur lui a remis sa carte de visite lors d’une rencontre. Elle s’en étonne car elle n’a nullement l’intention d’écrire un livre. Non seulement elle venait de me donner un signe de l’Univers m’encourageant à poursuivre mais elle détenait les coordonnées de l’éditeur à qui j’allais pouvoir envoyer mon manuscrit !

N’oubliez pas que vous attirez toujours à vous ce dont vous avez besoin et l’Univers trouve très drôle d’utiliser les moyens les plus farfelus pour vous servir !


Les signes font partie de votre vie mais vous ne pouvez les voir ou les entendre que si vous êtes connecté à l’Univers en faisant le silence en vous.

livre Moi Aimant de l'Univers développement personnel et spirituel signes

Commentaires (1)

AVINAIN
  • 1. AVINAIN | 03/10/2013
Merci pour ce partage...j'en suis très émue. je n'ai pas encore trouvé "la recette" pour faire le silence en moi, mais je ne désespère pas pour autant.
Amicalement
M-O

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau