A la fleur de soi logo reconnexion

 Votre panier est vide  Votre compte

5/ L'attraction

5/L’attraction

Forte de cette énergie positive, je vais pouvoir imaginer, visualiser, une situation qui me convient mieux que celle dans laquelle je suis. Je dois ressentir l’émotion liée à cette situation. Je dois pouvoir voir tous les détails de la situation terminée. Pas seulement en cours de réalisation mais bien terminée. Et je ne dois pas me soucier du comment et du quand car c’est l’univers qui se charge du comment et du quand. Moi, je ne dois que voir le film à la fin. J’ai réussi. Je suis arrivé au terme de mon projet pour cette partie de vie. Bien sur, dans vingt ans le projet ne sera pas le même. C’est pourquoi il faut faire des projets à court terme. Cela marche autant pour des grandes demandes comme un métier, un conjoint, un enfant que pour une voiture, une maison ou un bijou. L’univers ne fait aucune différence. Pour lui, il n’y a pas de plus cher, de moins cher, de plus valable ou non.

Si en visionnant le film à la fin, vous êtes incapable de ressentir une émotion intense de bonheur ou si un malaise persiste c’est que vous êtes entrain de vous tromper de cible ou que vous n’êtes pas encore prêt à l’atteindre. Revenez à une cible plus simple mais en rapport avec votre souhait ultime.

A l’époque ou je voulais faire de l’humanitaire, je n’avais que des rudiments d’anglais et je savais bien que cela serait un handicap puisque je visais des pays comme l’Inde qui ne parle que l’anglais. De plus je n’avais aucun diplôme et aucune expérience dans ce secteur. Ma question était alors : comment m’insérer dans un projet humanitaire ? J’avais encore mes enfants à élever, je devais travailler. Si j’essayais de me visualiser en mission en Inde un malaise culpabilisant subsistait en moi. Qu’allais-je faire de mes enfants puisque je ne pouvais partir que pendant les vacances et que je n’avais personne pour les garder. Comment pourrais-je financer ce voyage, comment communiquer là-bas….enfin plein de réflexions qui coupaient l’énergie de la réalisation. Je n’étais tout simplement pas prête à entrer en action. En attendant le bon moment, j’ai pris des cours d’anglais et, en rencontrant un Maître spirituel indien, j’ai pu me rendre facilement dans ce pays que j’affectionne particulièrement, plusieurs années après avoir conscientisé ce désir. Ce n’est que vingt ans plus tard qu’une opportunité se présenta à moi sous la forme d’une petite mamie qui achetait son pain à la boulangerie de mon village. Elle était en charge d’un village dans le sud de l’Inde pour une association locale. Très âgée, elle trouvait en moi quelqu’un de capable de lui succéder. C’est ainsi qu’à commencé mon action humanitaire. L’univers, informé que j’étais prête à vivre mon désir a mis sur ma route la personne et l’ONG qui répondaient à mes attentes. Et je n’avais rien fait pour cela que de garder au chaud mon désir humanitaire, de prendre quelques cours d’anglais et d’aller acheter mon pain ce jour là !

N’oubliez pas, vous attirez à vous ce à quoi vous pensez, ce à quoi vous donnez votre énergie, ce que vous gardez au chaud à l’intérieur de votre cœur ou de votre ventre. Mais vos angoisses, logées dans votre ventre se matérialiseront de la même manière que vos désirs dans votre cœur. Plus vous pensez au cancer que vous redoutez, plus vous lui donnez de l’énergie pour qu’il se manifeste un jour dans la matière. Plus vous redoutez l’accident plus il s’approche de vous. Ensuite vous tenez pour dit que la vie a confirmé vos croyances ! Mais c’est le contraire qui se passe. La vie ne confirme bien que vos croyances et avoir peur de quelque chose est la croyance que ça peut arriver, donc ça arrive ! C’est tellement simple que tout le monde à bien du mal à comprendre ce qui se passe alors.

Bien évidemment vous n’attirez pas à vous tous ce à quoi vous pensez. Il y a une barrière de sécurité sinon nous ne saurions plus quoi faire de tous ces cadeaux du ciel bons ou mauvais. Pour qu’il y ait attirance il faut qu’il y ait une émotion associée consciente ou non. La peur en est une et lorsque vous pensez à quelque chose de terrible, une maladie, un accident, un échec, et que vous ressentez en vous un malaise, là vous devenez créateur et vous risquez bien de recevoir ce que vous ne voudriez surtout pas recevoir.

C’est pourquoi lorsque vous désirez obtenir quelque chose de l’Univers, un métier, un conjoint, un enfant, un succès, vous devez y associer l’émotion de réussite, de bonheur qui vont accompagner a réalisation de ce désir. Vous devez faire « comme si ». Souvent j’entends les personnes me répondre : « oui, mais lorsque j’essaie je ressens que c’est faux » ! Si c’est faux en vous c’est que vous n’êtes pas encore prêt ou qu’il y a un paramètre qui n’est pas valable dans votre création. Je vous assure que lorsque le moment est là et que la création est la bonne, votre esprit, votre corps, ressentent la chaleur, la joie, le bonheur que leur procureront la situation. C’est là le gage de la réussite de votre visualisation. Vous serez alors sur la même ligne vibratoire que l’Univers qui se frottera les mains de pouvoir enfin compter sur vous. Car tout est déjà là dans cet espace des variantes. Rien ne va se créer. Vous aurez juste accès à l’information et à la manière de réaliser votre désir.

Et c’est autant valable pour des petites choses matérielles que pour des grandes réalisations.

 

 

 

reconnexion livre loi d'attraction loi d'intention physique quantique développement personnel et spirituel

Commentaires (1)

Marie-Odile
  • 1. Marie-Odile | 13/09/2013
je me régale de vous lire, dans ce moment de questionnement où je suis, cela m'aide beaucoup à me positionner sur mes demandes et mes choix; Merci Dominique de nous faire partager tout ceci.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau