A la fleur de soi logo reconnexion

 Votre panier est vide  Votre compte

6/La petite valise

La petite valise

 

C’est quoi cette petite valise ? En fait j’ai toujours considéré mon passage sur terre comme un voyage et, comme j’ai beaucoup voyagé, je sais qu’il est important de faire une valise avant de partir. Il faut emporter l’essentiel, ne pas se surcharger mais ne manquer de rien. Alors, avant mon départ pour la terre, j’ai rempli ma valise.

Comme j’allais avoir besoin d’une carte ou d’un GPS pour me guider sur cette terre inconnue, j’ai emporté avec moi des énergies émanant des planètes présentes dans mon ciel de naissance. Par leur influx, elles vont me proposer des outils dont je pourrai disposer à chaque étape de ma vie. L’astrologie pourra me raconter mon chemin et ses étapes. Chaque transit des planètes sur une autre ou dans un secteur particulier de mon thème sera une nouvelle proposition pour un nouveau pas en avant. J’aurai choisi un signe et des qualités précises correspondant exactement à mes potentiels. Tout au long de mon voyage, je n’aurai de cesse de valoriser ce soleil.

A côté de ces positions planétaires, je rangerai le canal d’énergie par lequel je ferai mon apparition sur terre. Mon père et ma mère seront ce canal. Je les aurais choisis pour qu’ils me remettent dans le contexte nécessaire à mon évolution. Quelle que soit la vie qu’ils vont me faire mener, heureuse ou malheureuse, je les aurais choisis pour ça. En aucun cas je ne peux leur en vouloir puisque c’était un choix volontaire de l’esprit qui va entamer ce long voyage.

Je suis ce que j’appelle un atome germe. A la fois un atome puisque je suis constitué d’une multitude d’atomes et un germe car je ne suis qu’en devenir. A chaque passage dans la matière ou à chaque « incarnation » sur cette planète ou ailleurs, j’engrange des mémoires. Des mémoires positives et des mémoires négatives. A la fin de chaque passage, je suis appelé à revivre sous forme d’émotions toutes les situations que j’ai vécues ou fait vivre à autrui. Je récupère alors l’énergie de ces émotions. Plus il y en a de positives, plus ce travail est facile et agréable puisque je vais revivre moi-même ces émotions et les inclure dans mon futur bagage. Plus elles sont négatives, plus ce rappel sera difficile et long mais je l’inclurai lui aussi dans ma future valise.

J’ai donc dans ma valise, des positions planétaires et l’énergie qui leur correspond, un canal d’énergie déterminé par lequel j’arrive, des mémoires de mes différents plans de réalisation auxquelles d’ailleurs je rajouterai les mémoires de sept générations du côté de ma mère et autant du côté de mon père au moment de ma naissance !

Dans ma valise je trouverai aussi toutes les expériences que je vais poser moi-même sur ma route lorsque je serai prêt à vivre la leçon qui y sera associée. Et, comme il me faut des agents responsables je vais choisir tous les gens qui vont traverser ma vie en y laissant des traces. Conjoints, patrons, amis, frères et sœurs, tous ceux qui vous apporterons de l’aide comme tous ceux qui vous feront souffrir.

Et, lorsque je le déciderai, je sortirai de ma valise l’expérience et les personnes qui me la feront vivre. Bien sur, là aussi, il ne me servira à rien d’accuser le monde entier jusqu’au Bon Dieu de toute la difficulté de ma vie. Lorsque tout va bien, il ne nous vient pas à l’esprit d’accuser les autres de notre bonheur ! En général on se sent très responsable de cet état d’être. Par contre, dans le malheur, on n’est plus du tout responsable car c’est toujours la faute à notre mari, nos enfants, notre patron, la vie, Dieu……mais surtout pas la nôtre !

Et pourtant, vous avez bien choisi de vivre toutes ces expériences dans le but de votre évolution. Et il n’est pas d’expérience qui n’ait avec elle sa solution ou sa réponse. Seul, le fait que vous ne vouliez pas vous sentir responsable vous empêche de la trouver. En donnant un sens à ce que vous êtes entrain de vivre, vous reprendrez la responsabilité qui vous incombe et pourrez comprendre la leçon attachée à la situation. En cela l’astrologie est une science parfaite qui peut vous apporter des réponses et donner un sens à ce que vous vivez sur votre chemin d’évolution.

Je bouclerai alors ma valise avec la certitude d’avoir à ma disposition tous les outils qui me permettront d’avancer vers mon but de vie pour le temps qui m’est imparti, lui aussi inscrit sur mon livre de route.

Fin prêt pour cette nouvelle expérience, j’inviterai l’esprit de création à se matérialiser dans le corps physique qui est le mien aujourd’hui. Il aura lui aussi les caractéristiques correspondant le mieux à ce que j’ai à vivre. Je devrai en prendre soin, le respecter, l’aimer, car il devra donner abri du mieux possible à cet esprit incarné en lui. Si je le maltraite, si je l’empoisonne ou si je le rejette, il ne pourra faire le travail pour lequel il aura été engagé. L’esprit, n’ayant pas le temple voulu ne pourra pas non plus manifester sa puissance. Toutes mes expériences n’auront pas le résultat escompté et les plus difficiles m’apporteront encore plus d’énergies négatives. Les influx planétaires auront peu de chance de me parvenir correctement, gênés par les basses vibrations de mon corps physique. Du coup, je ferai peu usage des bons influx et je prendrai les autres de plein fouet, m’enfonçant un peu plus dans la négativité, la dépression ou la dépendance.

Beaucoup de grands sages ont dit que le corps était le temple de l’esprit. C’est pourquoi il faut le respecter. Si on reprend la loi de l’attraction, vous attirez à vous ce à quoi vous donnez de l’intérêt. Si vous n’aimez pas votre corps ou une partie de lui parce qu’il est trop gros, trop petit, pas beau, bancal, et que vous faites un complexe de cela vous ne pourrez jamais changer quoi que ce soit. Vous attirerez à vous encore plus de disgrâce, de défauts ou l’aggravation de ceux existants. Si le défaut est de naissance, il a son utilité. N’oubliez pas que vous l’avez choisi. Ce n’est pas la vie qui est injuste avec vous ou votre mère qui est responsable. C’est vous qui avez mis cette imperfection dans votre valise pour en faire quelque chose. Peut-être avez-vous à développer une autre qualité qui vous fera reconnaître des autres. Peut-être cela vous protégera t-il de votre suffisance. Peut-être cela sera-t-il inspirant pour autrui. N’oubliez pas que c’est vous qui avez choisi votre corps. Alors essayez de l’aimer pour ce qu’il est. Ayez de la gratitude pour ce véhicule qui va vous servir dans le sens le plus puissant du mot pendant de nombreuses années. Il fonctionne sans que vous ayez seulement à y penser. Il respire pour vous, votre cœur bat pour vous, vos pieds vous supportent, vos jambes vous font avancer. Votre cerveau coordonne le tout sans que vous n’ayez à intervenir. Merveilleuse machine au service de votre esprit mais soumise à tous les dictats de la société dans laquelle vous vivez.

Fixez votre attention sur vos qualités, sur vos talents et oubliez le reste. Soyez convaincus que votre corps à la capacité de gérer, de régénérer, toutes ses parties sans votre intervention. Mais, le stress que vous lui infligez, la négativité dont vous le chargez jour après jour, dérègle son fonctionnement parfait. Vous ne lui faites plus confiance alors qu’il vous démontre qu’il a la capacité à se guérir lui-même. Le moindre bobo est soigné en quelques heures. La moindre égratignure ou brûlure disparait en quelques jours. Bien sur l’intervention de la médecine est obligatoire pour des accidents plus graves mais après cette intervention et des médicaments, le corps est le seul à pouvoir amener la guérison avec le soutien de l’esprit qui l’habite.

Si vous respectez votre corps, si vous le traitez comme il se doit, sans l’empoisonner, sans le rendre dépendant d’une drogue quelconque, sans lui faire absorber les poisons de l’agriculture actuelle, votre corps reconnaissant vous le rendra.Si vous êtes atteint d’un handicap, regardez certains acteurs trop petits, bègues ou sans leur deux bras. Regardez les sportifs handicapés, malvoyants, unijambistes. Tous ont su faire de leur handicap une richesse. Tous sont devenus des modèles pour ceux qui ont moins de force qu’eux.

Alors aimez votre corps ici et maintenant comme il est, sans jugement, sans  vous référer aux critères de la société. Exprimez-lui votre confiance en sa capacité à retrouver une forme, un poids, un aspect auquel vous pouvez prétendre. C’est votre esprit parfait qui a créé ce corps pour vivre en lui mais vous n’êtes pas ce corps, et, tout comme vous entretenez votre voiture vous vous devez d’entretenir votre corps.

livre Moi Aimant de l'Univers développement personnel et spirituel

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau