A la fleur de soi logo reconnexion

 Votre panier est vide  Votre compte

7/ a/ Les signes

Les signes

Bien souvent, vous me dites que vous êtes perdus, que vous ne savez plus que faire embourbés dans une situation et que rien ne vient éclairer votre lanterne. Confrontés à des évènements plus ou moins difficiles, vous perdez espoir ou, vous avez l’impression d’être abandonnés de l’Univers.

Il me vient à la mémoire des exemples de ma vie personnelle où l’esprit de l’Univers est venu à ma rencontre pour m’indiquer ce qui allait se passer.

Mon couple avait cessé de fonctionner et il était temps pur moi de partir. Mais comment faire ? J’avais deux enfants à nourrir, pas de travail, pas d’appartement. Pourtant je savais que je n’avais pas d’autres choix possibles. Mon âme était entrain de mourir et cela se traduisait dans ma vie par des maladies de plus en plus graves et pire encore, des envies de suicide.

Pourtant j’avais sauté le pas et j’avais pris rendez-vous avec un avocat. …….J’étais donc seule en ce jour de fête des mères, mon mari ayant emmené les enfants. Triste et perdue, j’allais me réfugier chez ma propre mère. Souhaitant lui apporter des fleurs puisque c’était aussi sa fête, je passais par le marché sur la place près de chez elle. A mes côtés un homme venait d’acheter des roses rouges. Je ne le connaissais pas. Il se tourna alors vers moi en me tendant son bouquet avec ces paroles : « On ne peut pas être aussi triste un jour de fête, prenez ces fleurs, n’ayez pas peur, acceptez les ». Et il me fourra le bouquet dans les mains et disparu dans le marché. Surprise, je n’avais même pas eu le temps de le remercier. J’étais là, bouche bée, n’ayant rien compris à ce qui venait de se passer lorsque soudain, une force venue de mon être intérieur m’ordonna de lever les yeux. De l’autre côté de la rue, en face de moi, se dressait un immeuble neuf. Une certitude monta en moi : c’est là que je vais habiter ! C’était tellement puissant que les larmes me montèrent aux yeux.

Mais comment allais-je obtenir un appartement dans ce quartier qui était mon quartier d’enfance, celui où résidait ma mère et qui me convenait tout à fait ? Je n’avais pas d’argent d’avance pour régler les mois de caution, pas de salaire et pas de garanties à fournir pour obtenir le bail ?

Quelques jours après, la mère d’une de mes amies me téléphonait pour m’informer qu’un appartement était libre, que je n’aurais pas de caution à apporter mais qu’il fallait que j’aille signer les documents sans même avoir vu les lieux, sans avoir visité l’appartement et sans même savoir où il se situait. Après une vague hésitation, je fis confiance à l’Univers qui avait décidé de me guider.

Je signais le bail, récupérais les clefs et, qu’elle ne fut pas ma surprise de constater que l’appartement était au premier étage de l’immeuble neuf devant lequel j’avais reçu le bouquet de roses !

L’Univers avait connecté nos mères respectives encore voisines. La mienne avait informée celle de mon amie de ma détresse. Comme par hasard celle-ci travaillait au service des attributions des appartements d’urgence de relogement de la ville de Lyon. Ma mère ignorait quel était son emploi à la préfecture. L’Univers lui, le savait ! Une assistante sociale me prit alors en charge et m’annonça que j’avais droit à une aide sociale équivalant au salaire minimum le temps que je trouve un emploi.

L’Univers ne m’a jamais laissé tombée mais j’ai su voir et entendre ses messages sans jamais perdre confiance. Car lorsque vous mettez en doute ses capacités à régler tous vos problèmes vous perdez aussi la connexion avec le Tout. Vous vous considérez comme séparé de cet Univers qui est la somme de toutes ces petites particules que nous sommes. L’information circule au milieu de nous, dans nos corps, dans nos champs éthériques, dans le corps de l’Univers qu’est la nature, les mers, le ciel. Quelques années plus tard, un autre message me permis sans doute de rester en vie.

Commentaires (1)

Marie-Odile
  • 1. Marie-Odile | 30/09/2013
Merci Dominique pour ce partage, il arrive à point nommé dans ma vie.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau