A la fleur de soi logo reconnexion

 Votre panier est vide  Votre compte

Je croyais pourtant aimer...

C'est lorsque l'on se retrouve dans des conditions particulièrement difficiles que l'on peut prendre la dimension réelle de notre travail spirituel.

Vous méditez, vous lisez les enseignements des maîtres, vous écoutez des chants religieux ou spirituels, vous récitez une multitude de mantras.......vous êtes un être spirituel, point n'en faut douter. Vous avez une très belle aura, une grande lumière autour de vous....tout ce qu'il faut pour vous faire croire que vous êtes bien au delà des tourments de ce monde. Vous êtes passé maître "es Amour" de l'Autre- j'aime mon prochain, j'aime mon mari...(peut-être un peu plus difficile) j'aime mes enfants (un peu moins en rentrant du boulot) j'aime mes amis, mes voisins, le chien de la voisine (même s'il hurle toute la nuit) et le monde entier!! Voilà, tout est dit.

Mais là, d'un coup d'un seul c'est l'épreuve! Badaboum! La grande trahison. Le cauchemar. Le truc que vous n'auriez jamais imaginé et qui n'arrive pas qu'aux autres.

Toute votre vie bascule, toute votre sécurité est remise en question, toutes vos croyances en un monde si beau et si gentil vous reviennent en pleine figure. C'est le néant, l'explosion, l'écroulement de ce beau château construit par votre petite personne.

Et malgré tout ce que je sais, tout ce que j'ai appris ou pratiqué c'est la panique. Pourtant je ressens en moi comme une lutte...

D'un côté ce petit moi, cet égo blessé qui se rebelle, qui refuse la souffrance qui en arrive même à haïr- moi qui disait aimer- haïr la vie, haïr l'autre pour cette souffrance infligée, haïr tous ces enseignements, se haïr soi même de s'être laisser avoir.

De l'autre, il y a la conscience qui dit "laisse aller ce n'est que le jeu de la vie, maya, l'illusion du monde, l'importance n'est que celle que tu donnes aux évènements, utilise ce que tu sais, ce que tu as appris, reste tranquille".

-Oui, mais j'ai mal, trop mal lui répond l'égo trahi, je ne peux rester là sans rien faire, je dois me venger, je dois réagir, je ne peux laisser cela impuni....

-Laisse l'énergie nettoyer les karmas, laisse la lumière prendre en charge le problème lui répond la conscience.....

Alors, tantôt l'égo est vainqueur et la souffrance redouble, tantôt la conscience gagne et la paix revient.

Et c'est là que se révèle toute l'importance de votre long cheminement personnel car un jour la conscience gagne pour de bon et ce jour là, non seulement vous pouvez réaliser à quel point il était orgueilleux de croire que plus rien ne pouvait vous arriver mais vous réalisez toute la beauté contenue dans un évènement aussi difficile soit-il qui va vous amener à vivre "pour de vrai" la mise en pratique de ce merveilleux concept qu'est "l'Amour".

Aimer qui passera par le pardon encore nécessaire car il reste encore un long chemin avant d'aimer sans condition et sans besoin de pardon car alors, il n'y aura plus de jugement, ni sur l'expérience, ni sur l'autre et ses actions, ni sur le monde et son fonctionnement.

Alors, n'ayez plus peur d'aller à fond dans vos expériences aussi dures soit-elles car elles sont de vrais cadeaux que vous envoie votre conscience.

Bonne route.....

 

aimer souffrance trahison

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau